slipkornt

Where Is The Truth?

Dimanche 25 décembre 2005 à 23:41

Les stigmates

Une personne dite « stigmatisée » est quelqu'un qui présente des plaies au paumes, au pieds ainsi que sur le cuir chevelu. Cette personne revivrait le jour ou le Christ se serait fait crucifié. Ces plaies apparaissent le plus souvent le vendredi ( jour de la crucifixion ) pour disparaître le dimanche ( jour de la résurrection ).Elles ne s'infectent pas et présente parfois des écoulements de sang anormal. Le 1er cas de stigmates remonte en 1226 avec ST François d'Assise. Depuis de nombreux cas ont été déclarés à la  suite comme la Bavaroise Thérèse Neumann et St Catherine de Sienne. Malheureusement il n'existe à ce jour aucune preuve de ce phénomène qui restera un mystère pour l'église et le monde scientifique.  


           


Il y a un film pas mal à ce sujet, STIGMATA:


Réalisateur :
Rupert Wainwright


Acteurs :
Patricia Arquette
Gabriel Byrne
Jonathan Pryce


Résumé express:


Frankie mène une vie paisible, jusqu'au jour où sa mère lui fait cadeau d'un chapelet, volé sur la dépouille d'un prêtre au Brésil. Elle est victime alors de violentes attaques surnaturelles. Le Vatican, ayant eu l'information de ce phénomène étrange, charge le père Andrew d'enquêter auprès d'elle, et de découvrir la raison de ces faits paranormaux...



http://dvdtoile.com

Dimanche 25 décembre 2005 à 22:56


Image by Me

Samedi 24 décembre 2005 à 23:37


Paroles et musiques


Il arrive que des personnes entendent des voix ou de la musique alors qu'elles se trouvent dans des endroits parfaitement silencieux. Elles ont parfois l'impression bizarre que la source de ces sons est leur propre bouche. Le phénomène qu'elles décrivent est rare mais bien réel : il est en effet possible, à l'aide d'un stéthoscope appliqué sur leur menton ou sur un autre endroit de leur boite crânienne, d'entendre ces musiques et ces voix insolites.


    D'où viennent ces musiques et ces voix ?


solution**********solution

Samedi 24 décembre 2005 à 23:06


Perles recueillies auprès du Ministère de l'Éducation


-En cas d'incendie, ne pas paniquer et écrire au professeur qui prendra les mesures nécessaires.
-L'élève ayant dérobé la gardienne est prié de la rendre.
-Les élèves n'ayant pas remis leurs copies dans les délais prévus seront considérés comme ayant remis leurs copies hors délai.
-La politique étant interdite dans l'établissement, les élèves ne sont pas autorisés à y introduire des revues pornographiques.
-L'escalier A est réservé aux filles, l'escalier B aux garçons et l'escalier C à tous les autres.
-Les élèves de finale surpris en classe de maternelle n'avaient, à priori, rien à y faire.


-Certains élèves s'étant laissé aller à applaudir à la fin de certains cours, il est rappelé que cette pratique n'a pas lieu d'être.
-Les inscriptions se feront de 9 à 12 h. sauf tous les jours de la semaine.
-Les élèves de sexe masculin sont invités à ne pas en changer avant la fin de l'année.
-Les élèves sont priés de ne pas boucher les toilettes avec des excréments.
-La réunion du conseil de classe prévue ce matin est reportée à lundi prochain, 21 mars à 9 h. La date et l'heure ne sont pas encore fixées.
-Les auteurs de graffitis obscènes devront s'expliquer sur la nature de leurs gestes. 
-Pendant le cours de M. X, il est interdit de se pénétrer....
-Les filles ayant été inondées par des garçons de seconde sont priées de venir témoigner.
-Le remplacement du professeur malade sera assuré par M. Bonnemine.
-Soit que les élèvent sortent à 16 heures précises avec autorisation, soit qu'ils doivent attendre la sortie de 16 heures s'ils n'ont pas d'autorisation.
-Les cours d'anglais auront lieu désormais en français !
-Afin de mieux faire connaissance, toutes les candidates seront étendues (au lieu d'entendues) par M. le Directeur avant de passer l'examen.
-Ayant été bousculée dans l'escalier par un élève indélicat, Mme. X. professeur d'anglais, est indisposée depuis.
-En cas d'absence pour raisons de santé, veuillez remettre les certificats médicaux avant le début de la maladie.
-Un couteau à cran d'arrêt ayant été découvert dans un des vestiaires, il est rappelé qu'il est rigoureusement interdit d'introduire des armes à feu dans l'établissement.
-Les vestiaires réservés aux filles sont interdits à tous les garçons, sauf aux professeurs !
-Les horaires de sortie pour les finales sont dorénavant réglementées, chaque élève ne pouvant quitter l'établissement que s'il y est rentré.
-Personne dans cet établissement n'a jamais levé la main sur votre enfant, le règlement interdisant malheureusement de telles pratiques.
-Vous voudrez bien vérifier sur les mots d'excuse écrits de la main de votre fils si ceux-ci sont bien de votre main.
-Les chaises de métal en plastique seront remplacées dès le mois prochain.


http://www.akenini.com/

Samedi 24 décembre 2005 à 19:50

Comment je suis devenue ouf ?

par SlipKoRnT


« … qui avait tué sa femme. » Point Final. Après huit mois de travail, je venais enfin de mettre un terme à mon roman. Il était tard, les fesses me démangeaient, je n'avais qu'une seule envie : chanter et aller me coucher. Johnny lepécul avait enfin découvert qui avait sauvagement mutilé "Lolita pète trois fois" à grands coups de god michet fluo. Ce salaud de Jack the rappeur, vice-président de Pepsico Corp. était maintenant sous les verrous, et je pouvais enfin les oublier tous, les abandonner au fond de mon ordinateur jusqu'à ce qu'un éditeur daigne leur prêter attention. Les yeux fermés, je goûtai ce moment de tranquillité tant attendu lorsque le téléphone sonna. Surpris, je m'empressai de décrocher : « SlipKoRnT ? » - oui, c'est moi - Espèce de vieille chienne, tu vas payer cher … On n'envoie pas Jack the rappeur si facilement sous les verrous. Pepsico Corp a beaucoup de contacts, tu dois le savoir… Regarde derrière une statue du David à poil la prochaine fois que tu sors… au cas où quelqu'un t'attendrait. » Jack the rappeur raccrocha. Je restai pantois… Etais-ce une mauvaise blague d'un ami bourré à s'en taper le cul par terre ? Ou était-ce l'heure tardive et les 13 Bloody Mary que je m'étais enfilé pour clore ce torchon ? Je me redressai, arrêtant momentanément de chanter. Je secouai la tête pour me débarrasser de la torpeur qui m'envahissait. Se pouvait-il que mes personnages soient réels… que ce vieux fantasme de tout écrivain ait curieusement pris corps pour moi ? Je me retournai vers mon écran pour y apercevoir le visage goguenard de Johnny Lepécul. A suivre...

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | Page suivante >>

Créer un podcast