slipkornt

Where Is The Truth?

Jeudi 22 décembre 2005 à 21:45

#Voici une video sur la micro-puce, c'est en anglais mais on parvient quand même à capter l'essentiel#



#Autre vidéo en Français cette fois-ci, il s'agit du JT de France 2#


Jeudi 22 décembre 2005 à 21:31

C'est lorsque l'on voit ça que...


Je n'ai pas pu regarder la vidéo en entier, c'est vraiment horrible!


Le respect de animaux n'existe vraiment pas!!


**video**


Jeudi 22 décembre 2005 à 21:15



De toutes les scènes insolites recensées par l'ufologie dans l'iconographie ancienne, celle-ci est une des plus étonnantes.
Cet objet assez rare, que l'on désigne d'ordinaire comme pièce de monnaie dans les revues ufologiques est en réalité un jeton français en bronze qui fut frappé aux environs de 1656 sous le règne de Louis XIV. La légende du revers “OPPORTUNUS ADEST” peut se traduire par : “Il arrive à propos” ou : “Il est présent au bon moment”. Selon les experts numismates qui ont bien voulu répondre à mes questions la scène représente un bouclier céleste tombant des nues au-dessus d'un paysage. La formule “bouclier céleste” est effectivement précisée dans le catalogue Feuardent à son sujet. Elle date de l'antiquité romaine et permet de supposer que des objets circulaires furent aperçus il y a très longtemps dans le ciel.
La signification de ce jeton n'est pas évidente. Une chose est toutefois à peu près sûre : tenant compte de sa forme et des nuages qui l'entourent, l'objet représenté est circulaire, plat et semble se tenir à bonne distance du sol.
Un détail pourrait avoir de l'importance : la protubérance qui part de son centre ne suit pas la direction de son axe. Elle ne figure donc pas la pointe que comportaient en leur milieu certains boucliers (celle-là prolongeant parfaitement leur axe) mais autre chose. Ce détail rappelle en tout cas plusieurs témoignages ufologiques contemporains décrivant un rayon lumineux partant du centre d'un objet circulaire.
Un des experts numismates consultés considère que l'interprétation des jetons est une chose difficile, les mentalités et les codes sociaux ayant beaucoup changé depuis l'époque où ils furent frappés.
En cherchant dans les catalogues et dans les collections on peut constater que ce jeton n'est pas le seul à présenter un caractère insolite. Il en existe d'autres dont le sujet est curieux, par exemple une flamme surgissant de la mer ou encore une pluie de pièces de monnaies tombant du ciel (celui-là, frappé en 1655 et qui porte à l'exergue la mention “extraordinaire des guerres” commémorait peut-être un supplément de solde imprévu attribué aux soldats du roi. Certains jetons de la corporation des chirurgiens ont pour thème une main comportant en son centre un œil ; pour ces derniers une explication a été trouvée : cet œil symbolise la dextérité du chirurgien dont les mains très adroites semblent voir par elles-mêmes.
La première moitié du 17ème siècle connut, jusqu'en 1660, une évolution littéraire et artistique rapide pendant laquelle des contes féeriques et des légendes furent disséminés dans le pays par les colporteurs. Ces histoires naïves avaient le plus souvent pour protagonistes les héros de l'antiquité que l'âme populaire admirait.
Aucun événement des années 1655 et 1656 ne semble expliquer la scène représentée sur ce jeton. Elle fait probablement référence à une anecdote très secondaire, peut-être un épisode de la guerre que le prince de Condé livrait aux Français et pendant lequel une chose est arrivée “au bon moment”.
Nous pouvons en tout cas être à peu près sûrs que cette scène, ainsi que beaucoup d'autres représentées sur des jetons du 17ème siècle, n'est qu'une résurgence symbolique d'un fait réel ou imaginaire de l'antiquité gréco-romaine. Elle n'est donc le témoin d'aucune apparition d'ovni pendant le règne de Louis XIV.

Un tableau du peintre flamand Aert de Gelder conservé au musée Fitzwilliam de Cambridge comporte lui aussi un détail surprenant. Le titre qui a été donné à cette peinture achevée en 1710 est “Le baptême du Christ”. La scène n'est cependant pas conforme au nouveau testament car elle semble se dérouler sur une colline et le Jourdain n'est pas visible. Vers le centre de la composition, Jésus et Jean baignent dans une lumière éblouissante générée par quatre faisceaux lumineux tombant d'une forme circulaire située dans le ciel.
Pour certains artistes, l'auréole mystique placée au dessus de la tête des saints symbolisait l'Esprit Saint. On pourrait donc en déduire que la forme circulaire visible sur ce tableau en est le symbole.
Représenter artistiquement l'Esprit Saint n'était pas évident. Ce concept est en effet une pure abstraction. Certains artistes ont suivi la bible à la lettre et l'ont suggéré sous la forme d'un oiseau, de langues de feu, etc. ; d'autres ont préféré donner libre cours à leur imagination. Ainsi, sur un tableau conservé à la National Galery de Londres, l'Esprit Saint est symbolisé par une chose imprécise, sorte “d'ovni vibrant et rayonnant” qui envoie un mince rayon sur la tête de la Vierge.
Sur certaines fresques ou certaines peintures bien connues des passionnés d'ufologie les objets peints dans le ciel n'ont pas de lien logique avec la scène représentée. On ne peut nier qu'il s'agisse d'objets tout à fait étranges et indéfinissables : météores habités, sphères insolites, parallélépipèdes volants, etc. Ces œuvres singulières semblent entre-ouvrir une porte sur le rêve.
On gardera malgré tout un minimum de réserve lorsque l'on consulte l'internet : certains sites ufologiques à sensations reproduisent des œuvres d'art qui n'ont jamais existé.
En conclusion, nous pourrions dire que l'interprétation ufologique des peintures et des fresques est trop souvent soumise à l'effet Barnum. Seules devraient être prises en compte les gravures illustrant des textes qui décrivent les phénomènes sans ambiguïté. Plusieurs ouvrages anciens comportant ce genre de gravures sont connus.


http://cendrars.club.fr/enigma2

Jeudi 22 décembre 2005 à 21:02


ALWAYS COCA-COLA


HISTORIQUE:


C'était en 1886 et sur le port de new-york, des ouvriers construisaient la Statue de la liberté. A quelque 1300 Kilomètres de la, un autre grand symbole de l'Amérique était sur le point de naître.


Comme beaucoup de ceux qui changèrent l'histoire, John Pemberton, un vétéran de la guerre de Sécession, pharmacien à Atlanta, n'était mu que par son esprit curieux. Il aimait tester des formules médicinales et, un après midi, alors qu'il cherchait un remède rapide contre la migraine. Il obtient un liquide parfumé, de couleur caramel, qu'il versa dans un récipient a trois pieds. Il l'apporta ensuite à la pharmacie Jacob. La mixture fut alors mélangée à de l'eau gazeuse et goûtée par les clients qui tous, a l'unanimité lui trouvèrent quelque chose de nouveau, d'unique et de spécial. Le comptable de Pemberton. Franck Robinson, baptisa le breuvage Coca-Cola, nom qu'il fit figurer  dans ces registres de son écriture nette et précise. Durant ces premières années, la compagnie a vendu en moyenne  9 verres de Coca-Cola par jour. Pemberton, qui était malheureusement pour lui , plus un inventeur  qu'un homme d'affaires, était loin de se douter qu'il venait d'inventer  l'un des produits qui sera un des plus vendus au monde. Trois ans plus tard, en  1891, Pemberton vendit la compagnie à un homme d'affaire d'Atlanta, Asa Griggs Candler, pour la somme de 2330 dollars. Candler devint son premier président et le premier à appliquer une vraie stratégie d'entreprise et de marque. Aujourd'hui des millions de gens consomment du Coca-Cola.



 


CHAPITRE 1 : Les Méfaits du Coca-Cola.


Le Coca-Cola n'est pas qu'une boisson qui a un bon goût, c ‘est aussi une boisson qui provoque des ravages dans l'organisme.


Prenons des exemples concrets :


-Le pH du Coca est égale a 2.49 et notre rein ne peut pas excréter une urine dont le pH est inférieur a 5. C'est en partie dans nos os que notre organisme va piocher pour réduire l'acidité en utilisant le calcium, bonjour les dégâts chez les enfants…
-Boire un verre de 50cL de Coca-Cola revient a manger 15 sucre.


CHAPITRE 2 : Symptôme d'une consommation régulière du Coca-Cola.


- Maux de têtes
- Perte de l'appétit
- Nausée, vomissements
- Calculs rénaux
- Troubles du système nerveux
- Insomnies
- Manque d'énergie (etc…)



 


CHAPITRE 3 : Exemple Flagrant de sa nocivité.


- Les distributeurs de Coke l'ont utilisé pendant plus de 20 ans pour nettoyer les moteurs de leurs camions.


- Du Coca-Cola peut dissoudre un ongle au bout de 4 jours.


- Si vous voulez nettoyer vos toilettes : Versez une canette de Coca-Cola dans la cuvette. Laissez le agir une  heure et tirez la chasse. L'acide citrique contenu dans le Coke enlève les tâches sur la porcelaine.


Pour dégripper une charnière rouillée: Appliquez pendant plusieurs minutes un chiffon trempé dans du Coca-Cola.


-Boire un verre de coca revient quasiment au niveau de l'acidité a boire du vinaigre.


-Jusqu'au  20éme siècle, le Coca-Cola contenait de la cocaïne. 


-Un enfant de 20Kg qui boit une canette de Coca subit autant d'effet de la caféine qu'un adulte de 80Kg qui boit 4 tasses de café.


-La caféine crée très facilement des dépendances; elle appartient au même groupe d'alcaloïdes que la nicotine, la morphine et la cocaïne



CONCLUSION :


Le Coca-Cola a beaucoup d'effet  nocif, notre organisme le supporte mal. Alors consommez avec modération!!


http://www.etrangesrevelations.fr.st/

Jeudi 22 décembre 2005 à 14:46

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | Page suivante >>

Créer un podcast