slipkornt

Where Is The Truth?

Samedi 17 décembre 2011 à 3:49

Bon… Il est vraiment temps que je parle de tout ça (je sors ma plume rouge, car je vais parler d'Amour). Je dois parler de mes REVELATIONS.

Je ne sais pas comment fonctionne mon cœur mais il a en tous cas un fonctionnement assez spécial…

Ca a toujours été comme ça. Je tombe vraiment amoureuse, des sentiments réels. Mais seulement, c’est toujours ou par « coups de foudre » ou par « révélation ».

Tout le monde, même s’il ne l’a pas vécu a déjà entendu parler du coup de foudre. Je ne comprends toujours pas, comment en voyant une personne, hop, je peux tomber amoureuse comme ça. Pourtant je crois à l’Amour, c’est certain mais cette mécanique reste pour moi un grand secret. Ca dépasse l’entendement, c’est surnaturel. Je ne m’y attarderai pas plus.

Parlons à présent de mes révélations. En général il s’agit d’une personne de qui je suis assez proche, pour qui j’ai de l’affection sans aller jusqu’à l’Amour. Parfois la personne peut me plaire physiquement, parfois pas du tout. C’est plutôt un tout que j’apprécie chez elle. Mais ce sont toujours des personnes avec qui j’ai une relation spéciale, le genre de relation « on est sur la même longueur d’onde ». Avec ces personnes particulières je parle beaucoup, de tout et de rien, je n’ai pas peur de dévoiler certaines choses plutôt personnelles… cela fonctionnant à double sens, c’est ce qui fait la spécificité de la relation. Bref, ce sont donc des relations assez fortes et ce quasiment dès la prise de contact. Des personnes que je porte très vite dans mon cœur, que j’ai hâte de voir et de revoir et avec qui le temps semble passer si vite.

Et puis voilà l’instant qui change tout, celui où tout se bouscule en moi, je ne sais plus, je ne sais pas. Je me dis qu’en réalité c’est beaucoup plus que ça. Cette période dure d’ailleurs assez peu de temps, car je sens et je sais ce qu’est l’Amour et si je me sens envahie par celui-ci, il n’y a donc plus de doute possible. Vient alors la période que je pourrais appeler la montée en puissance. Il s’agit de l’après prise de conscience de mes sentiments. Etant à présent en accord avec ce que je ressens, je m’abandonne à cet Amour qui me submerge complètement … et en plus je crois que j’aime ça. Cette montée en puissance est bien sûr augmentée lorsque la personne dont je suis amoureuse (mise au courant) ne me rejette pas et envisage quelque chose. C’est une sorte de jubilation, je ne le cache pas, réagir autrement ne serait peut-être pas humain (Mais qu’est-ce qu’être humain lorsque l’on voit ce qui se passe sur terre ? Passons…).

http://slipkornt.cowblog.fr/images/38874931194912215661910000024602021912614511612713453n.jpg

Arrive maintenant le moment de la réalisation, la réalisation avec l’autre. C’est une étape assez longue (peut-être jusqu’à ce que j’imprime la réalité de la chose, qui m’apparait souvent sous la forme d’un rêve qui devient peu à peu réalité… Etre avec la personne que l’on aime, n’est-ce pas là une utopie en soit ?) durant laquelle l’Amour pour l’autre est si fort qu’il en est douloureux et pourtant si libérateur et euphorisant. Une passion indescriptible. Même si ce fonctionnement est toujours le même, je parle des différentes périodes ou étapes de ce processus, c’est à chaque fois différent, la personne n’est pas la même, les conditions différentes, Dieu soit loué.

Me voilà accro, complètement addict à cette drogue qu’est l’Amour. Comme toutes les drogues elle comporte des risques mais c’est bien la seule qui vaille le coup. Je vis le présent tout en espérant que cela dure le plus longtemps possible. Parce que c’est tellement bon. J’aime l’Amour, j’aime aimer, j'aime L'aimer, j’aime lui montrer à quel point je l’aime. JE T'AIME.

SlipKoRnT

Vendredi 2 octobre 2009 à 3:46

http://slipkornt.cowblog.fr/images/2love380.jpgPleine de tristesse, bouffée par le stress
Je m’enfonce peu à peu dans ce puits sans fond
Je lance aujourd’hui un cri de détresse
Étouffé par l’orgueil qui me fait tourner en rond

Nuit blanche aux odeurs de larmes
Ou nuit noire remplie de désespoir
Je ne cesse de culpabiliser
Je suis simplement rongée

Tellement mal, essoufflée et asphyxiée
La seule chose qui me fait avancer
Et me permet de m’évader,
C’est le vert de tes yeux dans lesquels je me perds

Subtile abîme de tous mes désirs
J’attends avec empressement de caresser ta joue
Et de déposer sur tes lèvres ce baiser sucré
Que j’ai depuis si longtemps préservé pour toi…

TOI, le maître de toutes mes pensées

Lundi 24 août 2009 à 0:13

 
MA FLEUR, MA CHÉRIE, MA SŒUR DE CŒUR,
L'AMIE QUE J'AIME PLUS QUE TOUT...
ELLE EST REVENUE A MOI,
DURE FUT L'ATTENTE
MAIS LES RETROUVAILLES
SONT TELLEMENT AGRÉABLES.
 
UN MOT POUR ILLUSTRER CELA: BONHEUR
 
 

http://slipkornt.cowblog.fr/images/ROXFLAsky.gif

JE T'AIME FORT FORT
MA SŒUR CHÉRIE D'AMOUR
!


Samedi 18 avril 2009 à 0:31

Je me plonge dans ton regard, je suis happée par ton magnétisme.
Je ne peux retenir ces gestes qui me paressent guidés par tes pensés.
Doucement mes mains glissent sur ta peau, si douce, tel un velours.
La sensation est tellement forte que mes yeux se ferment frénétiquement et le plaisir semble alors décuplé.
Avec délicatesse je frotte ma joue contre la tienne, ce qui est incontestablement subjuguant.
Inévitablement je dépose un baiser au creux de ton épaule tout en me laissant transporter par l’enivrante odeur de ton corps.
C’est avec délicatesse que je passe ma main dans ta chevelure et que je t’embrasse passionnément sur les lèvres.
Tout ces gestes de tendresse se déroulent si naturellement qu’ils attestent de notre fusion sentimentale.

Donne-moi un crayon que je dessine ton corps afin de le conserver éternellement auprès de moi.
Te savoir si loin de moi, nos corps séparés, cela me fait terriblement mal, la souffrance est insupportable.
Un tel supplice, mon corps pleure sa solitude et mon esprit hurle sa douleur, te cherchant, mon amour, à travers un Monde vidé de sens.
Une fois réunis, je n'aurais aucune difficulté à rester là, allongée près de toi, à te regarder, mes yeux remplis d'amour, pendant des heures.

Je t’aime d’une passion absolue, si bien que chaque seconde loin de toi est pire que la mort.
Je t’aime avec exaltation et de plus en plus fort.
Je t’aime avec ardeur mon amour.
Je t’aime pour toujours.

http://slipkornt.cowblog.fr/images/Space11-copie-1.jpg

SlipKoRnT
 

Vendredi 19 septembre 2008 à 0:54

trust waom kilish grot ploutrej spkied koj okish orghish squal after petage i cannot forget evlo evlo ril! not same as yours j'ai la corde rimour rimour not found salope mal mal mal mal mal tue imo! tue imo!


not the love that you know, not the love you can feel with your boy or your girl
a different love

soul's sister
you make me die die die die
 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | Page suivante >>

Créer un podcast