slipkornt

Where Is The Truth?

Lundi 23 janvier 2006 à 21:40


Le Mouvement Raëlien


  


à gauche, le tout premier symbole du mouvement raëlien,
au centre, la maquette de son ambassade pour E.T.,
à droite, le symbole actuel, modifié pour des raisons évidentes.





Après des tentatives professionnelles dans la chanson, la représentation commerciale et le journalisme sportif, Raël (Claude Vorilhon) affirme avoir été contacté par des extraterrestres (1973).


Livrées en vrac, voici quelques infos sur le gourou et son hallucinant message.

Il est le dernier des prophètes. Comme ils l'ont fait pour la celle de Jésus, les extraterrestres (Elohim) ont enlevé sa mère, l'ont inséminée, et Raël est né. Il est le frère de Jésus. Il dit avoir mangé en compagnie de Jésus, Mahomet, Moïse et Bouddha lors d'un voyage en soucoupe volante. On ne doit pas douter du nouveau prophète :"Respectez notre prophète et ne portez pas de jugements sur ses actions et ses paroles" La technique d'épanouissement révélée par les extraterrestres est la "méditation sensuelle", recherche de la satisfaction de tous les sens préparant au paradis raëlien où les heureux élus "vivront éternellement dans un monde... où des compagnes ou des compagnons merveilleusement beaux et fabriqués scientifiquement dans ce but ne chercheront qu'à satisfaire leurs plaisirs." Raël donne une lecture de la Bible version guerre-des-étoiles. Ainsi, l'Arche de Noé était une "fusée placée sur orbite autour de la Terre", transportant une "cellule vivante de chaque espèce, mâle et femelle", pour échapper au déluge provoqué par des missiles nucléaires lancés par les Elohim (extraterrestres) inquiets du progrès humain... La Tour de Babel était une immense fusée pour conquérir l'espace; Sodome et Gomorrhe ont été détruites par une bombe atomique; Moïse et le peuple juif traversent l'eau à sec grâce à "un rayon répulseur"; Samson "pouvait communiquer avec Dieu directement par télépathie grâce à ses antennes naturelles : ses cheveux", mais Dalila rompit le contact en les lui coupant; La baleine de Jonas était "un sous-marin atomique"; Jésus marchait sur les eaux grâce à un "rayon antigravitique". L'idéologie du Mouvement est la géniocratie. Les raëliens éprouvent quelque gène à en parler lors d'un premier contact. Cette idéologie dit que seuls les êtres les plus intelligents doivent voter. Et parmi cette "élite", seuls les plus intelligents sont éligibles. Raël doit donc mettre en place un gouvernement mondial mettant en pratique la géniocratie. Le Mouvement prêche aussi la hiérarchie des races, chacune ayant été créée par une équipe de scientifiques extraterrestres. La plus réussie sur le plan de l'intelligence et du génie est le peuple d'Israël (le père de raël est juif...). Ce peuple doit donc reconnaître Raël sinon les extraterrestres menacent de lui faire subir "un nouveau châtiment". Cela n'empêche pas les adeptes de parler d' "amour des différences" à tous les coins de phrases... Dans l'optique de la Géniocratie, une sélection artificielle doit intervenir avant la conception même de l'enfant, par l'établissement d'une carte d'identité génétique et chromosomique indiquant les maladies, les tares de son ascendance jusqu'à sept générations en arrière. Les raëliens sont invités à se faire retirer au moins 1 centimètre carré de l'os frontal après leur décès, os conservé (contre paiement) par le Mouvement afin que les adeptes soient recréés par les extraterrestres... Les adeptes versent à la secte de 3 à 10% de leurs revenus afin d'élever une ambassade pour les E. T... et 1% à Raël directement afin de satisfaire ses besoins matériels. Les comptes se trouvent en Suisse. A défaut d'ambassade, la secte compte ouvrir un parc d'attraction de 115 hectares au Canada en 1997... A votre avis, à qui iront les bénéfices ?




SOURCES:
ADFI, 10 rue du Père Julien Dhuit, 75020 Paris
Au coeur de l'extraordinaire. Henri Broch. Ed. L'horizon chimérique, 1992.
Les Sectes, état d'urgence. Albin Michel 1995.
Les sectes. B. Fillaire, Flammarion (collection Dominos), 1996.
La rumeur de Roswell. Pierre Lagrange. Ed. La découverte, 1996.
SOS OVNI BP 324 13611 Aix Cedex 1
Revues OVNI-Présence; Phénomèna, Science et pseudo-sciences. CNEGU 20 rue de la Maladière 52000 Chaumont (Voir le document "Opération SAROS : Des ovnis reproductibles, une hypothèse vérifiée")


http://www.zetetique.ldh.org


p.s.: Je crois peut-être aux extraterrestres, mais faut pas pousser mémé dans les orties non plus!!!!!

Vendredi 13 janvier 2006 à 0:10

RENCONTRE AVEC LA CAMERA


Les appareils photo et les caméscopes ont ajouté une nouvelle dimension à la recherche des preuves de l'existence des extraterrestres.
Les plan rapprochés,nets et en couleurs, ont supplanté les images floues en noirs et blanc.
Ces images peuvent bien ne pas constituer une preuve suffisante de l'existence d'extraterrestre, elles contribuent quand même à l'élaboration du dossier de l' " hypothèse extraterrestre ".


______________________________________________________________________________


LA « PLAYMATE ALIEN » DU MOIS


Certains cas photographiques sont facilement démontables, comme celui de l'extraterrestre dénudé  proposé par le magazine pour Penthouse. À en croire son éditeur, Bob Guccione, la petite-fille d'un soldat de Roswell, chargé de ramasser les débris sur le légendaire site du crash de 1947, était tombée par hasard sur cette photo parmi les affaires de son grand-père, et l'avait envoyée au magazine. En vérité, le fameux extraterrestre n'était qu'un des mannequins du film Roswell, le mystère, exposé à l'International UFO Muséum de Roswell.



TOUT DROIT VENU DE L'ESPACE?


On ne sait vraiment pas grand-chose sur cette image, censée remonter aux années 1950. Il existe plusieurs versions de cette photographie, ce qui a conduit certains chercheurs à conclure que toutes, sans exception, étaient des trucages. L'être au milieu de la photographie était censé avoir été découvert dans une épave de soucoupe tombée au Nouveau-Mexique. Mais l'explication la plus probable est que ce ne serait là que le cadavre rasé d'un singe.



SUR LA TABLE DE DISSECTION


Le plus connu de tous les films montrant de « vrais » extraterrestres est sans conteste celui de la créature disséquée dans le «film de l'autopsie de Roswell ». Aujourd'hui considéré par la majorité des ufologues comme n'étant qu'un montage, le film n'en reste pas moins bien réalisé et très difficile à prendre en défaut sur son contenu. Par contre, l'histoire entourant son origine et sa découverte du film laisse, elle, beaucoup à désirer. En 1997, lorsque nous avons rencontré pour la dernière fois le distributeur de l'édition en cassette vidéo, Ray Santilli (encadré), celui-ci avait promis que d'autres séquences inédites allaient bientôt être mises en circulation. On attend toujours...



LE VENUSIEN DE MENGER


Le peintre d'enseignes et contacté Howard Menger prit cette photo d'un Vénusien juste avant 1 heure du matin, le 2 août 1956. L'extraterrestre, dont on voit la silhouette sur le fond de son brillant astronef, fut décrit par Menger comme « ayant de larges épaules, une taille fine et de longues jambes droites ; ses cheveux longs et blonds bougeaient dans la chaude brise estivale. » L'effet de flou, qui tombait à pic, était dû aux effets du « flux électromagnétique environnant le vaisseau ».



_____________________________________________________________________________


INTERVIEW D'UN ALIEN SUR LA ZONE 51


Dans les entrailles de la Zone 51, une partie ultra-secrète du centre d'essai de Nellis dans le Nevada, un extraterrestre serait l'invité forcé du gouvernement américain (encadré). Mais grâce à la ruse d'un garde de sécurité, connu sous le nom de Victor, une bande vidéo montrant la créature subissant un interrogatoire par télépathie a été sortie en douce de la base et cédée au distributeur de cassettes Jeff Broadstreet..



Malgré un avis initial favorable de l'écrivain Whitley Strieber et de l'ancien militaire Robert O. Dean, bien peu de ceux qui ont visionné la bande, y compris Broadstreet, ont été convaincus par ce film.



LE GEANT DE FALKVILLE


Le 17 octobre 1973, un habitant de Falkville, dans l'Alabama, appela le chef de la police Jeff Greenhaw après avoir assisté à l'atterrissage d'un objet lumineux dans un champ voisin. Alors qu'il enquêtait sur l'affaire, Greenhaw aurait rencontré un humanoïde d'apparence métallique de deux mètres de haut avec lequel il aurait tenté, en vain, de communiquer. Il réussit pourtant à prendre quatre photos polaroïds montrant assez clairement la silhouette du mystérieux personnage métallique. Ensuite, l'extraterrestre se serait enfui en courant!



TETE DE CHUPACABRA!


El Chupacabra, l'infernal extraterrestre vampire qui sévirait en Amérique Latine et à Porto Rico, a fait sa première apparition photographique sur Internet. Posté anonymement sur le web -et donc probablement sans autorisation- ce plan rapproché montre les crocs caractéristiques de l'entité mais pas grand-chose d'autre. Une nouvelle photo censée représenter le « suceur de chèvres » est apparue en 1998, mais sans faire beaucoup avancer le débat.



UN E.T. A LA VUE BASSE?


Cette image montre ce que certains considèrent comme les restes carbonisés d'un E.T. encore prisonnier d'une épave. Si l'authenticité de la photo n'a pas été remise en question, ce n'est pas le cas de la paire de lunettes (entourée) qu'on y aperçoit. Y aurait-il des extraterrestres affligés d'une mauvaise vue?



LA CREATURE DES CAVERNES


Dans Contacts extraterrestres, l'ufologue Timothy Good raconte l'histoire de José Luis «Chino» Zayas, un adolescent portoricain qui, en 1979 ou 1980, aurait tué ce qu'on suspecte être une entité extraterrestre. Selon Zayas, lui et quelques amis seraient tombés sur un groupe de petits humanoïdes alors qu'ils exploraient des cavernes. Un des êtres attaqua alors Zayas qui le frappa à mort avec un bâton (blessures au crâne dans l'encadré), et qui conserva ensuite la créature en guise de trophée. Le spécimen fut préservé dans du formol, puis confisqué par des officiels affirmant travailler pour la NASA. Mais pas avant d'avoir été examiné et photographié par un professeur de chimie de l'Université de Porto Rico.



Source

Mercredi 4 janvier 2006 à 13:03

LES "SOUCOUPES" DU III REICH

La photo ci-dessous, prise à Fort Bliss montre "l'arrivée" des ingénieurs et savants Allemands aux États Unis



Quand on consulte les archives des documents déclassifiés des "Agences" américaines, il apparaît clairement qu'un grand nombre de témoignages civils ou militaires font allusion à des engins mis au point en Allemagne durant la seconde guerre mondiale, ayant la forme, soit de disque, soit d'aile volante ou d'engin ressemblant à ceux aperçus par Kenneth Arnold en 1947.
Cinq ingénieurs allemands parmi d'autres, ont travaillé sur ces projets secrets : Schauberger, Miethe, Habermohl, Schrieiver et bien entendu Von braun spécialiste des fusées.
Tous ces engins ou leurs prototypes auraient été détruits avant l'arrivée des Russes et des Américains, mais il est acquis maintenant qu'ils servirent de monnaie d'échange par leurs concepteurs. Les américains ramenèrent aux États Unis certains de ces appareils, ainsi que leurs ingénieurs (Projet "Paperclip").






Il est certain que pendant les essais réalisés sur les bases secrètes américaines, ces engins ont du être pris par de nombreux témoins, pour des appareils pour le moins "non conventionnels", ce qui ne remet pas en cause les observations des "vrais" OVNIs, les performances de ces derniers surclassant largement les "soucoupes allemandes" et les Horten.


En mars 1950, le journal allemand "Der Spiegel" édite un article ainsi qu'une esquisse de l'engin étudié par l'ingénieur Schriever qui était parait-il, totalement opérationnel.








Les Russes ne furent pas en reste. C'est ce que cette photo semble suggérer, si elle est authentique....A moins que l'engin crashé ne soit pas Allemand.....







Ce dont nous sommes certains, c'est que des appareils de type HORTEN furent opérationnels, puis rapatriés aux ÉTATS UNIS et sans aucun doute en URSS, et sont maintenant en train de rouiller dans des hangars.







 




 











Il existe même des maquettes en matière plastique pour les collectionneurs
 



Les engins aperçus en 1947 par Kenneth Arnold seraient-ils des HORTEN ?
Une petite ressemblance tout de même.


                 
Mais il existe quand même un problème et qui est de taille:
Comment les ingénieurs allemands, il y a plus de soixante ans, arrivèrent-ils avec les moyens de leur époque, à créer ces formes et ces designs, bien en avance sur le temps; formes et designs qui devinrent ceux du B2 américain ??
L'histoire selon laquelle un crash serait arrivé dans les années 1940 se vérifierait-il ? ainsi qu'un transfert de technologie en Europe ?
La Vérité est sans doute ailleurs......

  

L'autre problème, si transfert de technologie il y a, c'est la source d'énergie. Les Américains ont révélé il y a quelques années, avoir étudié un projet: Le "Aircraft Nuclear Propulsion Program" (1946-1961) où un bombardier B36, connu sous le sigle NB-36H fut transformé pour transporter un réacteur nucléaire opérationnel. Mais que n'ont-ils pas révélé ?

Ceci est une autre histoire.....


SOURCE: http://photovni.free.fr/

Lundi 26 décembre 2005 à 19:38


Mercredi 14 décembre 2005 à 17:41


Les petits hommes rouges ?



Les américains sont loin d'avoir le monopole des extra-terrestres. Et le Brésil nous avait caché ses crash d'ovnis. Je dis cela car en France n'en a très peu parlé par rapport à Roswell et à la zone 51, mais il s'avère qu'au Brésil un autre crash a eu lieu, loin d'être parent à celui de Roswell, car ils n'ont trouvé aucune trace de vaisseau spatial, seul leurs habitants. Et en plus ces derniers, loin d'être très ressemblant avec ceux décris quelques dizaines d'années auparavant sont rouges avec trois bosses sur le front. Qui sont -ils ? D'où viennent-ils ? Ce sont les questions les plus courantes, mais désormais une autre se pose : Où sont-ils maintenant ?



1ere Rencontre


C'est à 8 heures du matin, le 20 janvier 1996, que les pompiers de Varginha, au Brésil reçoivent un appel téléphonique leur disant qu'une bête rode dans les alentours. Mais ils ne se pressent pas car les animaux sauvages sont nombreux et celui-ci pourra bien attendre. Mais ils vont être assez surpris pour le compte ! ! Devant eux, accroupie sur ses deux pattes, se trouve une créature d'un mètre de haut, les yeux rouges sangs, la peau brune et huileuse. La bête porte trois bosses sur le front et a, à la place de la bouche, un petit orifice, d'où sort une sorte de bourdonnement comme celui d'un essaim d'abeille. Visiblement l' "animal " est blessé. Le chef des pompiers décide d'appeler une base militaire voisine et ils essayent d'attraper la bestiole. Cette dernière est enfermée dans une caisse en bois qu'il doivent remettre aux militaire, arrivés sur place en un temps record.



2eme Rencontre


Un deuxième événement se passera ce jour là et ce ne sera plus seulement des pompiers qui interviendront, mais des militaires et un ufologue : Ubirijara Franco Rodrigues. Ce dernier interviewera trois jeunes filles qui diront avoir trouvé une créature tapie dans un immeuble non loin de l'endroit où l'on trouva la première. Ces trois gamines étaient sûr d'avoir rencontré le diable en personne, rouge avec trois bosses sur le front. La capture ne sera pas discrète du tout, et la bête sera encagée devant toute une foule de passants.



Le 1er extra terrestre


Selon le personnel de l'hôpital où elle fut transférée, elle mourut le 22 janvier, vers 18h. D'aprèe des témoins, l'autopsie se serait déroulée au centre d'une salle où la créature aurait été étendue sur une caisse en bois. L'un des médecin aurait alors forcé l'ouverture de la minuscule bouche du cadavre pour en retirer une langue noire. Après quelques secondes le médecin relâcha sa prise et la langue se rétracta immédiatement. Elle aurait eu trois bosses sur le font, trois doigts a chaque mains. Elle n'avait ni nombril, ni mamelon ni organe sexuel apparent. La peau était brune et huileuse, de couleur brune, et présentait d'importantes rides ou éraflures au niveau de l'articulation des jambes. Le corps de cette créature ainsi que l'autre, qui doit être encore vivante, sont sûrement dans un camps américain.



Men in Black


La mère des jeunes filles ayant témoignées devant l'ufologue reçu la visite d'homme, aux costumes de marques aux tons clairs ( et oui, tous le monde change avec la mode ) lui ayant demandé de faire changer la déposition de ses filles, et qu'elles disent qu'elles ont menti. Cette dernière refusa la somme d'agent, et ils promirent de revenir sur un ton menaçant, puis quittèrent les lieux au volant d'une Lincoln Continental bleue.



Vénéneux


Un policier présent sur les lieux et simplement égratigné par l'une des créatures, lors de sa capture, décéda deux jours plus tard. Si la communauté officielle de l'hôpital prétexta une pneumonie, la famille ne pu jamais avoir des renseignements plus précis sur cette foudroyante maladie.



Wanted ! ! ! ! !


Une troisième créature est toujours en liberté selon de nombreux témoignages. Un homme ayant faillit la renverser en voiture, et une femme, sortie pour fumer une cigarette sous la véranda, se trouva nez à nez avec elle. Sa description fut totalement semblable a celle des autres. Il y a au moins une troisième créature. Serait-elle perdu comme les autres, où bien serait-elle venue, avec des amis, porter secours aux pauvres crashés ?


http://perso.wanadoo.fr/weirdwideworld

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | Page suivante >>

Créer un podcast