slipkornt

Where Is The Truth?

Dimanche 25 décembre 2005 à 23:57


La maison de Hem a été l'endroit où ce sont produites différentes choses bizarres.
Un petit garçon est mort quand il n'avait que 5 ans de la viendrait certains phénomènes, la maison aurait dû être détruite depuis longtemps, mais les machines tombaient en panne, un ouvrier est mort.
Il y a des briques qui tombent sur les ouvriers, des voix et aussi des visiteurs sont entrés dans la maison et une voix leur a dit : "le dernier qui sort mourras" et la dernière qui est sortie est morte écrasée par une voiture.


Source

Enfin, vous aurez plus d'infos sur ce site.

Dimanche 25 décembre 2005 à 23:41

Les stigmates

Une personne dite « stigmatisée » est quelqu'un qui présente des plaies au paumes, au pieds ainsi que sur le cuir chevelu. Cette personne revivrait le jour ou le Christ se serait fait crucifié. Ces plaies apparaissent le plus souvent le vendredi ( jour de la crucifixion ) pour disparaître le dimanche ( jour de la résurrection ).Elles ne s'infectent pas et présente parfois des écoulements de sang anormal. Le 1er cas de stigmates remonte en 1226 avec ST François d'Assise. Depuis de nombreux cas ont été déclarés à la  suite comme la Bavaroise Thérèse Neumann et St Catherine de Sienne. Malheureusement il n'existe à ce jour aucune preuve de ce phénomène qui restera un mystère pour l'église et le monde scientifique.  


           


Il y a un film pas mal à ce sujet, STIGMATA:


Réalisateur :
Rupert Wainwright


Acteurs :
Patricia Arquette
Gabriel Byrne
Jonathan Pryce


Résumé express:


Frankie mène une vie paisible, jusqu'au jour où sa mère lui fait cadeau d'un chapelet, volé sur la dépouille d'un prêtre au Brésil. Elle est victime alors de violentes attaques surnaturelles. Le Vatican, ayant eu l'information de ce phénomène étrange, charge le père Andrew d'enquêter auprès d'elle, et de découvrir la raison de ces faits paranormaux...



http://dvdtoile.com

Samedi 24 décembre 2005 à 2:16

MEN IN BLACK



2 MIB décrits par des témoins aux Etats-Unis






Abbréviation de Men In Black, ou hommes en noir. Les MIB seraient des êtres relativement étranges, bien que d'apparence humaine, visitant les témoins gênants d'observations liées aux ovnis et les "persuadant" de ne pas parler et d'oublier ce qu'il ont pu voir de manière toujours très convaincante. Ils sont toujours décrits comme portant des costumes noirs et se déplaçant dans des voitures noires démodées (Cadillacs), ou parfois des hélicoptères. Ils sont également parfois décrits comme d'apparence étrange, inhabituelle (démarche, teint de peau, etc.).








Dessin de Albert Bender représentant sa vision d'un MIB



http://www.rr0.org

Jeudi 22 décembre 2005 à 21:15



De toutes les scènes insolites recensées par l'ufologie dans l'iconographie ancienne, celle-ci est une des plus étonnantes.
Cet objet assez rare, que l'on désigne d'ordinaire comme pièce de monnaie dans les revues ufologiques est en réalité un jeton français en bronze qui fut frappé aux environs de 1656 sous le règne de Louis XIV. La légende du revers “OPPORTUNUS ADEST” peut se traduire par : “Il arrive à propos” ou : “Il est présent au bon moment”. Selon les experts numismates qui ont bien voulu répondre à mes questions la scène représente un bouclier céleste tombant des nues au-dessus d'un paysage. La formule “bouclier céleste” est effectivement précisée dans le catalogue Feuardent à son sujet. Elle date de l'antiquité romaine et permet de supposer que des objets circulaires furent aperçus il y a très longtemps dans le ciel.
La signification de ce jeton n'est pas évidente. Une chose est toutefois à peu près sûre : tenant compte de sa forme et des nuages qui l'entourent, l'objet représenté est circulaire, plat et semble se tenir à bonne distance du sol.
Un détail pourrait avoir de l'importance : la protubérance qui part de son centre ne suit pas la direction de son axe. Elle ne figure donc pas la pointe que comportaient en leur milieu certains boucliers (celle-là prolongeant parfaitement leur axe) mais autre chose. Ce détail rappelle en tout cas plusieurs témoignages ufologiques contemporains décrivant un rayon lumineux partant du centre d'un objet circulaire.
Un des experts numismates consultés considère que l'interprétation des jetons est une chose difficile, les mentalités et les codes sociaux ayant beaucoup changé depuis l'époque où ils furent frappés.
En cherchant dans les catalogues et dans les collections on peut constater que ce jeton n'est pas le seul à présenter un caractère insolite. Il en existe d'autres dont le sujet est curieux, par exemple une flamme surgissant de la mer ou encore une pluie de pièces de monnaies tombant du ciel (celui-là, frappé en 1655 et qui porte à l'exergue la mention “extraordinaire des guerres” commémorait peut-être un supplément de solde imprévu attribué aux soldats du roi. Certains jetons de la corporation des chirurgiens ont pour thème une main comportant en son centre un œil ; pour ces derniers une explication a été trouvée : cet œil symbolise la dextérité du chirurgien dont les mains très adroites semblent voir par elles-mêmes.
La première moitié du 17ème siècle connut, jusqu'en 1660, une évolution littéraire et artistique rapide pendant laquelle des contes féeriques et des légendes furent disséminés dans le pays par les colporteurs. Ces histoires naïves avaient le plus souvent pour protagonistes les héros de l'antiquité que l'âme populaire admirait.
Aucun événement des années 1655 et 1656 ne semble expliquer la scène représentée sur ce jeton. Elle fait probablement référence à une anecdote très secondaire, peut-être un épisode de la guerre que le prince de Condé livrait aux Français et pendant lequel une chose est arrivée “au bon moment”.
Nous pouvons en tout cas être à peu près sûrs que cette scène, ainsi que beaucoup d'autres représentées sur des jetons du 17ème siècle, n'est qu'une résurgence symbolique d'un fait réel ou imaginaire de l'antiquité gréco-romaine. Elle n'est donc le témoin d'aucune apparition d'ovni pendant le règne de Louis XIV.

Un tableau du peintre flamand Aert de Gelder conservé au musée Fitzwilliam de Cambridge comporte lui aussi un détail surprenant. Le titre qui a été donné à cette peinture achevée en 1710 est “Le baptême du Christ”. La scène n'est cependant pas conforme au nouveau testament car elle semble se dérouler sur une colline et le Jourdain n'est pas visible. Vers le centre de la composition, Jésus et Jean baignent dans une lumière éblouissante générée par quatre faisceaux lumineux tombant d'une forme circulaire située dans le ciel.
Pour certains artistes, l'auréole mystique placée au dessus de la tête des saints symbolisait l'Esprit Saint. On pourrait donc en déduire que la forme circulaire visible sur ce tableau en est le symbole.
Représenter artistiquement l'Esprit Saint n'était pas évident. Ce concept est en effet une pure abstraction. Certains artistes ont suivi la bible à la lettre et l'ont suggéré sous la forme d'un oiseau, de langues de feu, etc. ; d'autres ont préféré donner libre cours à leur imagination. Ainsi, sur un tableau conservé à la National Galery de Londres, l'Esprit Saint est symbolisé par une chose imprécise, sorte “d'ovni vibrant et rayonnant” qui envoie un mince rayon sur la tête de la Vierge.
Sur certaines fresques ou certaines peintures bien connues des passionnés d'ufologie les objets peints dans le ciel n'ont pas de lien logique avec la scène représentée. On ne peut nier qu'il s'agisse d'objets tout à fait étranges et indéfinissables : météores habités, sphères insolites, parallélépipèdes volants, etc. Ces œuvres singulières semblent entre-ouvrir une porte sur le rêve.
On gardera malgré tout un minimum de réserve lorsque l'on consulte l'internet : certains sites ufologiques à sensations reproduisent des œuvres d'art qui n'ont jamais existé.
En conclusion, nous pourrions dire que l'interprétation ufologique des peintures et des fresques est trop souvent soumise à l'effet Barnum. Seules devraient être prises en compte les gravures illustrant des textes qui décrivent les phénomènes sans ambiguïté. Plusieurs ouvrages anciens comportant ce genre de gravures sont connus.


http://cendrars.club.fr/enigma2

Mercredi 21 décembre 2005 à 23:04

Est-il possible de voyager dans le temps ?
Nul ne le sait à l'heure actuelle... mais dans 50 000 ans, les hommes en seront-ils capables ?


Comment vérifier ?

Il suffirait d'envoyer une "invitation" aux hommes du futur et de leur demander de revenir dans leur passé, à notre époque, en un lieu précis, à une date désignée et de nous faire un petit signe.

Comment les contacter ?

Il suffirait de sauvegarder un message pendant 50 000 ans dans un endroit préservé de toute agression et de faire en sorte qu'ils le découvrent, le décryptent, et nous répondent enfin.


Le projet KEO consiste à lancer un satellite qui transportera des messages que nous sommes invités à écrire (vous, moi, tout le monde) à destination de nos descendants qui recevront le satellite dans 50 000 ans (il stationnera en orbite terrestre pendant 500 siècles puis reviendra se poser sur Terre automatiquement). Tel une Arche, il offrira une "bibliothèque numérique" qui dressera le bilan de nos connaissances : le patrimoine culturel de l'humanité.
Quand nos lointains descendants le récupéreront, ils pourront se servir de ces informations pour mieux nous connaître, "nous", leurs lointains ancêtres...


Coupe du satellite KEO



Les messages viennent des quatres coins du monde (on peut en envoyer jusqu'à fin 2006) et seront gravés sur des CDROM spécialement conçus pour durer 50 000 ans. Chronodrome est l'un d'eux. Vous pouvez envoyer vous aussi votre propre message à www.keo.org.


Une invitation spatio-temporelle.


Afin qu'ils ne se trompent ni d'époque, ni de lieu, j'indique aux hommes du futur un endroit précis - le Château d'Opoul - et une date, le 1er mai avec une "marge technique" de 50 ans. Ainsi, le contact pourrait avoir lieu n'importe quel 1er mai, entre 2000 et 2050.

Vous, votre famille, vos amis, êtes invités à vivre cette expérience unique, tous les 1er mai, à Opoul. L'heure du contact convenue : entre 15h et 16h.


Il faut Trop Que J'y Aille!!! Si vous voulez aussi venir, contactez-moi!!


Plus d'infos


<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | Page suivante >>

Créer un podcast