slipkornt

Where Is The Truth?

Samedi 29 mars 2008 à 7:47

J'ai peur, si peur, une souffrance permanente m'habite
J'ai peur de la nuit, peur de ne pas voir le soleil du lendemain?
Je suis seule, si seule, je ne perçois plus ces émotions qui faisaient de moi cette fille heureuse
J'ai tant besoin d'amour, mais plus ça va plus je me sens délaissée
Et cette douleur, cette salope qui ne me quitte plus, pas une seconde
Damnée, bâillonnée, lapidée, mortifiée, terrorisée... Je sombre.

Serai-je morte sans le savoir? Serait-ce la mort? Etant donné la spirale infernale dans laquelle je suis emprisonnée, possible?....

Comme je le disais l'autre jour pour essayer de dédramatiser: "Roooh, tu sais chacun ses merdes mais il est vrai que pour certains elles sentent beaucoup plus fort!" (petit lol)
SlipKoRnT

Par mamour44444 le Samedi 29 mars 2008 à 8:03
tant que tes doigts de pieds bougent........tu as encore un souffle de vie en toi
alors?? ils bougent??
yeahhhhhhhhh tu fais encoe aprtie de ce monde
bienvenue à la maison
allez un sourire pour verifir les muscles
voilà bien mieux
yeahhhhhhhhhhhhhhhhh
bonjour
:)
Par maud96 le Samedi 29 mars 2008 à 12:01
C'est vrai qu'un peu submergée par le travail, je t'oublie... Je m'excuse !
Mais on n'est jamais morte tant qu'on réussit à crier sa souffrance ... et surtout ne pas se cacher : maintenir les relations, tant qu'on peut en avoir... et ne serait-ce que par Cow, tu peux en avoir, qui te sortent un peu de cette solitude... Bisous
Par monochrome.dream le Samedi 29 mars 2008 à 12:43
Qui disait ça, déjà ? : on a les épreuves qu'on mérite.
Si ça peut te remonter un peu, dis-toi ça : que si tu vis ce que tu vis, c'est que tu es capable pas forcément d'en sortir, mais au moins de l'affronter avec tout le courage nécessaire. De prendre conscience de la force que tu as forcément en toi, pour supporter ça sans craquer dangereusement, d'en prendre conscience donc peut affermir encore cette force.
Très fort, je te souhaite de gagner. D'en sortir. Fucking spirale.
De l'énergie, encore.
Par que-vent-emporte le Samedi 29 mars 2008 à 21:20
Et pourtant, ici, tu ne devrais pas être seule, enfin pas tout à fait.
Désormais, je n'oublierai pas. Promis.
Par cambroussarde le Samedi 29 mars 2008 à 22:58
je n'ai pas grand chose à dire, si ce n'est que le soleil brille éternellement, ne serais-ce que dans ton cœur.
"If you see someone without a smile, give him one or yours." voilà : =)
<3
Par JazzyScoop le Samedi 29 mars 2008 à 23:27
Moi non plus je n'a pas grand chose à dire, mise à part le fait que même lorsque l'espoir s'éteind plus ou moins, il y a toujours des personnes qui, quoi qu'elles disent ou quoi qu'elles fassent, nous rappelle combien l'on compte pour eux, ou bien il y a aussi d'autres personnes qui par le biais de commentaires, tentent coûte que coûte de remonter un peu le moral de quelqu'un que l'on ne connaît même pas ! ^^ ( En espérant que ça marche, mais me connaissant, je ne suis pas sûr ! ^^^^ )
Par pilgrim.II le Dimanche 30 mars 2008 à 13:47
Un bonjour de la Corse ^.^
Un petit réconfort... Un regard ... Un sourire!
Une pensée positive pour ton mal être et ta souffrance!
et pis courage, foi et persévérance ;)
Gros bisous de tendresse!
Par croque-framboise le Dimanche 30 mars 2008 à 21:37
Un petit bisou tout chaud de Provence. J'espère qu'il te réchauffera.
Ce ne sont peut-être que des "liens virtuels" qui nous ont fait nous connaître, mais sache que, et c'est sincère, je pense à toi et que je t'envoie tous mes voeux de rétablissement et de bonheur. Courage. Tu habites un peu loin pour moi, et c'est dommage, sinon je me serais bien vu te sortir de chez toi pour une petite balade ^^
Quand tu vas mieux, passes par chez nous hein ? :P
Par MavangElle le Mardi 1er avril 2008 à 12:27
Huit commentaires en deux jours. Non, tu n'es pas morte. Et pas si abandonnée que ça.
Des pensées t'accompagnent, et les mots suivent. L'émotion aussi, sans aucun doute. Reste-nous.

Courage.
Par crazytos le Mardi 1er avril 2008 à 14:11
Tant que tu écris tu vis =)
bon courage et bonne continuation
Par barbarab. le Vendredi 25 avril 2008 à 12:24
il est possible que les t'aient délaissés, je ne vais pas jouer ma focu en disant je suis là, alors que c'est faux... La vérité c'est que la plupart d'entre nous sont egoistes, moi la première. Je ne te connais pas assez pour être une amie proche, par conséquent, je l'admets, je ne suis pas présente pour toi. Accroche toi Flavie quoiqu'il en soit! Je ne sais pas si tu veux te battre encore ou si tu as déjà baissé les bras...
Par oceanikos le Jeudi 19 juin 2008 à 23:54
Très joli ce sombre poême... Ca me rappelle un peu ma période noire. Allez courage à toi Flavie, la lumière est au bout du tunnel ;-) !! "Nooooon pas la lumière pas la lumièèèèère"....
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://slipkornt.cowblog.fr/trackback/2505231

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast