slipkornt

Where Is The Truth?

Dimanche 30 octobre 2005 à 16:35

La fin du monde en 2010 ?




Eliyahu Rips, mathématicien israélien, a travaillé pendant près de vingt ans sur les Ecritures Saintes. Il affirme aujourd'hui y avoir découvert un code secret, dévoilant une prophétie hallucinante sur les plus grands événements qui ont secoué la planète dans l'Histoire. Ainsi que ce qui doit également advenir dans le futur... Fort de ses recherches, l'homme assène qu'il connaissait l'existence par exemple de l'assassinat du Premier ministre israélien Yitzhak Rabin avant qu'il ne survienne. Et de même pour quantité d'événements et de faits différents.

Michael Drosnin, un journaliste américain ancien du "Washington Post" et du "Wall Street Journal" a consacré un livre à Eliyahu Rips, "La Bible: le code secret", et sa vie en a été bouleversée. Journaliste d'investigation, forcément sceptique, et pas du tout porté sur le mysticisme, Drosnin a vérifié et contre vérifié les théories surprenantes émises par Rips. Il a pour cela fait appel aux meilleurs spécialistes des probabilités et de la physique quantique, réussissant à décrocher leur intérêt et parfois leur soutien.

L'Armaggeddon est annoncé


Car d'un point de vue mathématique, les travaux d'Eliyahu Rips sont inattaquables. Oui, le texte hébreu de l'Ancien Testament recèlerait un réseau sophistiqué de mots et de phrases cachés révélant l'avenir de l'humanité. Un ensemble de cryptogrammes formant d'étranges mots croisés interconnectés, qui fonctionnerait en fait comme un programme informatique interactif en constante évolution, explique Drosnin dans son livre. Le texte caché de la Bible, explique t-il, était codé "à l'aide d'une serrure à retardement qui ne s'ouvrirait que lorsque le premier ordinateur aurait été inventé". A condition d'avoir une puissance de calcul suffisante...

Rips a saisi la totalité de l'Ancien Testament sur son disque dur puis l'a transformé en une série continue de lettres, longue de 304 805 unités ! L'ordinateur, en partant de la première lettre, recherche toutes les séquences alternatives possibles. C'est-à-dire des mots qui ne sont visibles que si l'on veut bien lire le texte en sautant des intervalles entre les lettres. Il a aussi appliqué cette méthode à d'autres textes sans rapports, qui n'ont donné aucun résultat, éliminant ainsi les soupçons de coïncidences.

Rips et Drosnin, qui travaillent ensemble désormais, ont cependant aussi fait des erreurs, annonçant des faits qui ne surviennent pas à la date annoncée ni après. Ils annoncent pour 2010 un cataclysme planétaire, au sujet duquel ils ne semblent éprouver aucun doute. Si c'est Dieu qui le dit...


Trouvé sur www.aujourdhui.com

Mercredi 26 octobre 2005 à 12:43








GOOD GOD


You came into my life without a single thing
I gave into your ways which left me with nothing
I've given into smiles, I've dealt with all your games
I wish you're happy now, I had to let you win


Refrain:


Why don't you get the fuck out of my face, now
Why don't you get the fuck out of my face, now


In the sea of life, you're just a minnow
You live your life insecure
I feel the pain of your needles
As they shit into my brain


I scream without a sound
How could you take away
everything that I was?
Left me a fuckin slave
Your face that I despise
Your heart inside that's gray
I came today to say, you're fucked in every way


Refrain


In the sea of life, you're just a minnow
You live your life insecure
I feel the pain of your needles
As they shit into my mind
You stole my life without a sign
You sucked me dry


Refrain


 


GOOD GOD (BON DIEU) (1)

T'es arrivé dans ma vie sans rien
J'ai fait comme toi et ça m'a rien laissé
Je t'ai souri, j'ai joué à tous tes jeux
J'espère que maintenant tu es heureux, je devais te laisser gagner

Refrain:
Putain tu vas dégager de ma vue, maintenant
Putain tu vas dégager de ma vue, maintenant

Dans la mer de la vie, t'es juste un vairon
Tu vis ta vie dangereuse
Je sens la douleur de tes piqüres
Pendant qu'ils chient dans mon cerveau

Je hurle sans faire de bruit
Comment as-tu pu me prendre
Tout ce qu'il me restait ?
Me laissant comme un esclave de merde
Ton visage que je méprise
Ton coeur est de pierre
Aujourd'hui je suis venu pour te dire que de toute façon t'es baisé

Refrain

Dans la mer de vie, t'es juste un vairon
Tu vis ta vie dangereuse
Je sens la douleur de tes piqüres
Pendant qu'ils chient dans mon esprit
Tu as volé ma vie sans faire de signe
Tu m'as enculé à sec

Refrain


notes:
(1) : "C'est à propos d'un mec que j'ai rencontré au lycée et dont je pensais qu'il était mon ami, mais il m'a fait un sale coup. Il a débarqué dans ma vie sans rien, squattait ma maison, vivait à mes crochets, et il ma faisait faire des trucs que j'avais pas tellement envie de faire. J'écoutais de la musique romantique et il était moderne, et il me disait que si je ne m'habillais pas de façon moderne il ne serait plus mon ami. A chaque fois que j'avais un plan pour sortir avec une fille il me le cassait, parce qu'il n'avait pas de gonzesse. Il n'avait pas de cran. Je ne lui ai pas parlé depuis des années ". - Jonathan Davis


Mercredi 26 octobre 2005 à 11:46

KoRn! It's my favorite band!


C'est un groupe de metal (le meilleur!!!)


Il y a Jonathan Davis: Le chanteur



 


 


 


 


 


James "Munky" Shaffer: Guitariste



 


 


 


 


 


Fieldy : Bassiste



 


 


 


 


David Silvera : Batteur



 


 


 


 


 


 


Et Brian "Head" Welch : Guitariste qui a quitté le groupe récemment pour "servir Dieu"


  


 


 


 


 


 


 


Et voilà mon monde! Ah!!!!

Mercredi 26 octobre 2005 à 11:00


WeLcOmE To My sUpEr bLoG! IcI vOuS TRoUvErEZ Des InFoS SUr lA MuSiQuE, lEs PhéNoMèneS iNéxPliqUéS, Les SERial kIllERs, et aussi beaucoup d'humour lol... A biENtÔT J'esPère Sur Mon Blog! BoNnE viSitE!!


derniers articles ajoutés

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | Page suivante >>

Créer un podcast