slipkornt

Where Is The Truth?

Dimanche 2 avril 2006 à 21:28

Les secrets de l'île de Pâques


Depuis 1722 et la découverte des mythiques statues qu'on nomme les Moai, l'ile de Pâques a aussi bien fasciné les hommes que les scientifiques. Il y a 838 moai sur l'île et plus de la moitié sont érigés (ou affalés) sur les pentes du volcan Rano Raraku. C'est là, dans cet endroit sublime qu'on appelle "la carrière" que les habitants de l'île sculptaient ces statues dont la hauteur moyenne est de 4 mètres et le poids de 14 tonnes.


La véritable histoire de l'île a été révélée par les archéologues qui ont mis fin aux rumeurs de présences extra-terrestres et autres mythes populaires qui avaient rendu ce bout de terre perdu de 165 Km2 si réputé. Au Ve siècle de notre ère, des populations polynésiennes ont pris possession de cette petite île au large des côtes Chiliennes, en plein Océan Pacifique, et qui constitue la pointe Est du "triangle polynésien" (Hawaï au Nord et la Nouvelle-Zélande au Sud-Ouest). La plupart des moais sont quant à eux datés du XVe siècle. Objets de vénération et hommages aux anciens, ils étaient réalisés par les habitants de l'île pour perpétrer le "mana", la force intérieure des ancêtres disparus.


Des énigmes résolues

Lorsqu'une guerre tribale était perdue, le moai jugé responsable de la défaite était abattu face contre terre et parfois même brisé en plusieurs pièces. C'est pourquoi nombre de statues ont été découvertes couchées ou en plusieurs morceaux : elles n'étaient pas tombées toutes seules. De nombreux visiteurs de l'île se plaignent aujourd'hui des restaurations grossières effectuées au plâtre et au ciment sur certains moai. Il semble que le gouvernement chilien ait jugé opportun de préserver désormais les statues dans l'état.


Ces vingt dernières années, plusieurs équipes d'archéologues se sont intéressés au "vrai" mystère de l'ïle de Pâques : le problème du transport et de l'érection de ces colosses de basalte dont le plus lourd pèse plus de 80 tonnes. Le groupe d'étude de Jo Anne Van Tilburg, chercheur à l'UCLA de Californie, a fait la démonstration des moyens employés en séjournant sur l'île et en réhabilitant la technique usitée pour déplacer une réplique de Moai de 10 tonnes.


L'équipe américaine a ainsi prouvé que pour les déplacer et les dresser, les habitants de Rapa Nui utilisaient les méthodes de construction navale ancestrales (des rondins de bois liés par des cordages) que leur avaient transmises les conquérants polynésiens. Il fallait une journée entière et une équipe de plusieurs dizaines d'hommes pour faire parcourir 1,6 Km à un moai.


Souce

Dimanche 2 avril 2006 à 0:20

Le silence des agneaux est le premier film qui m'ai rééllement pénétré, qui fit battre mon coeur, qui me teint en haleine! C'est un des films que je peux regarder sans me lasser, il y règne une sombre atmosphère qui me plaît terriblement. Jodie Foster est vraiment  excellente dans ce rôle, on ne croirait pas qu'elle joue, mais qu'elle est Clarice (elle obtient l'oscar de meilleure actrice). Autre acteur époustouflant: Anthony Hopkins alias Hannibal Lecteur, je ne pourrais imaginer ce film avec un autre "Hannibal", lorsqu'on le voit pour la première fois, surgir de l'ombre de sa cellule, son regard te transperse, tu ressens le malaitre que tente de dissimuler l'agent Starling. Quand j'ai vu ça je me suis dit, "mais c'est pas possible, il a été psychopate dans une autre vie!!". Enfin bref, je sais pas combien de fois je l'ai vu ce film, mais en tous cas il m'a marqué!



Titre original: The Silence of the Lambs


Genre: Thriller Durée: 1h58Pays: USA

Réalisé par:
Jonathan Demme


Avec:
Jodie Foster, Anthony Hopkins, Scott Glenn, Anthony Heald, Ted Levine, Frankie Faison, Kasi Lemmons, Brooke Smith, Paul Lazar, Dan Butler, Lawrence T. Wrentz, ...


L'histoire :


Jeune et brillante stagiaire du FBI, Clarice Starling est chargée par l'agent Jack Crawford d'obtenir la collaboration du sinistre docteur Hannibal Lecter, incarcéré depuis huit ans sous haute surveillance. Doté d'une remarquable intelligence, cet ancien psychiatre surnommé "Hannibal le Cannibale" parce qu'il avait pris l'habitude de dévorer ses victimes, est peut-être en mesure de mettre la police sur les traces de "Buffalo Bill", un autre tueur psychopathe qui écorche les jeunes femmes qu'il assassine. Mais Lecter est un redoutable manipulateur et il établit une étrange relation avec Clarice : ses lumières sur le tueur en échange de confidences intimes...




A voir aussi, "Hannibal" et "Dragon Rouge"

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | Page suivante >>

Créer un podcast